Triangle_publications.jpg

Rencontre constructive entre le comité de travail régional et la direction de GE à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy

rencontre GE-1.jpgPhotos gracieuseté Ville de Sorel-Tracy <style> </style>

Sorel-Tracy, le 19 janvier 2017- Le comité de travail concernant le dossier GE formé du maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, du député fédéral, Louis Plamondon, du député provincial, Sylvain Rochon, et des intervenants économiques Jacques Thivierge (commissaire industriel), Josée Plamondon, DG du CLD/SDE et Sylvie Pouliot, DG de la SADC a tenu une rencontre avec M. Patrick Beaudin, directeur exécutif hydro Amérique du nord de GE, jeudi matin, à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy.

Le comité, qui œuvre afin de préserver et développer les ateliers mécaniques de GE à Sorel-Tracy, a discuté avec M. Beaudin de la remise à neuf des groupes turbine-alternateur des producteurs nord-américains d’électricité, un des dossiers importants de GE pour les prochaines années. Il a également été question de l’importance de préserver le lien qui existe à Sorel-Tracy entre GE et les sous-traitants de 1er et de deuxième niveau, un avantage unique de notre région dans ce marché.

« Nous possédons une main-d’œuvre qualifiée et une expertise unique de même qu’un positionnement géographique qui font de Sorel-Tracy, un joueur clé qui se démarque dans ce secteur d’activités. Depuis avril, en combinant les rencontres formelles et de suivi avec GE, une rencontre avec Hydro-Québec et des rencontres avec les sous-traitants locaux, c’est plus de 10 rencontres que les différents intervenants ont tenues » a expliqué Jacques Thivierge, commissaire industriel.

Le comité de travail a également discuté avec M. Beaudin des mesures prises par l’entreprise pour limiter les impacts du transfert du siège social qui sera relocalisé dans la région métropolitaine et éviter le déménagement des employés cadres résidant à Sorel-Tracy, une décision de GE annoncée il y a quelques mois.

GE a rappelé que le co-voiturage et le télé-travail ont été préconisés pour limiter l’impact sur ces employés. D’ailleurs, une centaine d’employés touchés par ce transfert ont adhéré au télé-travail et devraient ainsi demeurer à Sorel-Tracy.

« Nos échanges progressent et nos entrepreneurs obtiennent des contrats dans le marché de la remise à neuf, incluant GE. Nous travaillons et continuerons de travailler pour préserver et développer notre base industrielle dans le marché de la remise à neuf des groupes turbine-alternateur. Nous devons parallèlement continuer à développer notre main d’œuvre, particulièrement pour des emplois de soudeurs et de machinistes car le besoin est présent autant chez GE que chez les entreprises en sous-traitance que GE emploie », a déclaré le maire Serge Péloquin.

Le maire de Sorel-Tracy tient également à souligner la collaboration de M. Beaudin de GE de même que la volonté de concertation du comité de travail.

-        30-

Sources

Ville de Sorel-Tracy

450 746-5600

rencontre GE-3.jpgrencontre GE -2.jpg Télécharger PDF